Accueil > transhumanisme > Compte rendu de la rencontre H+ Paris septembre 2013

Compte rendu de la rencontre H+ Paris septembre 2013

Pour le cinquième café-rencontre H+ Paris, le succès était à nouveau au rendez-vous. Si l’on excepte le mois d’août, qui était exceptionnel par sa programmation, cette rencontre fut celle où nous fûmes le plus nombreux …

Publié le 15 septembre 2013, par | Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Pour le cinquième café-rencontre H+ Paris, le succès était à nouveau au rendez-vous. Si l’on excepte le mois d’août, qui était exceptionnel par sa programmation, cette rencontre fut celle où nous fûmes le plus nombreux, puisque nous avons culminé à 16 personnes.

La rencontre a eu lieu dans le prestigieux restaurant L’Entrepôt-Villette et les habitués des rencontres n’ont pas tari d’éloge sur ce nouveau lieu. Malheureusement, même si nous étions si nombreux, nous ne l’avons pas été assez pour rentrer dans nos frais et il nous faudra trouver un autre lieu pour la prochaine rencontre — nous avons déjà des pistes 🙂

Cette rencontre était placé sous le signe de l’introduction. Pas  de thématique, il s’agissait de couvrir l’ensemble du spectre transhumaniste — tâche ô combien ambitieuse.

Après le traditionnel tour de table, nous avons donné la parole à un spécialiste de biomécatronique appliquée et d’open source. Derrière ces termes barbares se cachent une réalité fort simple, propre à clouer le bec des contempteurs du transhumanisme qui s’abritent derrière le sempiternel “ça ne sera que pour les riches”. En effet ce spécialiste nous a expliqué comment il a participé à un projet consistant à installer une main robotique sur un amputé. Jusque là, rien de particulier. Là où c’est intéressant, c’est que cette main robotique a été conçu avec des produits open source (Arduino, en l’occurence) et a coûté… 150 € ! C’est-à-dire 150 fois moins cher qu’une prothèse classique (30 000 dollars) ! 150 fois ! Prends ça, “que pour les riches”… Et nous envisageons d’inviter l’intéressé à une prochaine conférence, où l’auditoire pourra de ses propres yeux voir cette prothèse en action. Car “pas cher”, ce n’est pas uniquement une question de dépense, c’est aussi la possibilité à bien plus de personne d’expérimenter avec et donc à l’innovation et l’appropriation de croître d’autant. C’est plus qu’une excellente nouvelle, c’est une formidable nouvelle !

Nous avions aussi le plaisir d’avoir une membre de fiXience parmi nous, Marie Chauvier. Il s’agit d’une première rencontre physique, même si nous sommes déjà en contact depuis plusieurs mois, notamment dans le cadre de la préparation d’un événement dont je ne vous dirai pas plus… Nous avons bien évidemment parlé d’utérus artificiel et de génie génétique à cette occasion

La conférence s’est poursuivie pendant plusieurs heures en roue libre, chaque participant posant ses questions ou donnant son point de vue. A ce propos nous avons battu un nouveau record : le nombre de “curieux qui ne connaît pas”. Nous avions trois personnes qui ne connaissaient rien au transhumanisme — elles étaient venues pour accompagner une amie ou une compagne, et elles ont fini par prendre la parole, par poser des questions. Avec au final cette réaction : “j’ai été agréablement surprise, j’ai appris beaucoup de choses, ça m’a permis de réfléchir à des choses auxquelles je n’avais pas pensé”. Le meilleur des  compliments pour une rencontre destinée aux curieux. Infection mémétique, quand tu nous tiens…

Nous avons aussi parlé “action”. Action de communication, rencontre avec des média, prise de contact avec des grands groupes, orientation professionnelle des jeunes qui veulent faire carrière dans les technologies émergentes…. Tout ceci permet de remplir la todolist des prochains jours.

Enfin, nous avons aussi abordé des thèmes considérés comme annexes au transhumanisme, mais intimement liés, comme le revenu de base dans un économie de chômage technologique lié à la robotisation, la gestion de la vie dans un monde plein (soit par dépopulation, soit par mind uploading, soit par… la conquête de l’espace) et nombreux sont ceux qui sont reparties avec une liste de choses à faire pour la prochaine fois.

La prochaine fois… La prochaine fois, ce pourrait bien être dans moins d’un mois. Les choses bougent vite, la demande est là et elle est forte. Il se pourrait que des rencontres “intermédiaires” aient désormais lieu en week-end, pour toucher une population différente et élargir les créneaux. De même, nous projetons, pour les prochaines conférences, de coller davantage à l’actualité, en préparant avant chaque rencontre quelques réactions sur les “innovations du mois” (ou de la quinzaine), afin d’avoir du grain à moudre pendant les rencontres, au lieu de “simplement” rester dans des (certes importantes) généralités.

Bref, une soirée riche, très riche, avec peu de points noirs et beaucoup de points positifs. Nous vous dirions bien “à dans un mois”, mais vous pourriez rater une rencontre…

Alors nous vous  disons : rendez-vous pour H+ Paris #6 !

David Latapie

Adhérer ? Porte-parole de l’Association Française Transhumaniste : Technoprog, chercheur affilié à l’Institute for Ethics and Emerging Technologies (IEET). En savoir plus

Laisser un commentaire


Abonnez-vous à notre newsletter