Forum de discussion transhumanisme

Forum

Accueil Forums Actualité Veille transhumaniste Lettre mensuelle "La mort de la mort" avril 2015 en ligne

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #3615

    Thème du mois: Homéostasies, équilibres et cycles de vie. Réactions bienvenues.

    La mort de la mort. Lettre d’avril 2015. Numéro 73.

    #4233

    Jeremy
    Participant

    Je trouve que l’importance qui est donnée à la notion de membrane est tout à fait justifiée. Une membrane est une enveloppe qui sépare les milieux intérieur et extérieur de l’être, et permet donc son identification comme être : « ceci est l’être, cela ne l’est pas ». Mais elle permet en plus le passage de certains éléments sélectionnés, et en quantité contrôlée, de l’extérieur vers l’intérieur ou de l’intérieur vers l’extérieur. La membrane est indispensable au métabolisme de l’être vivant, car sans cette interface il ne pourrait pas prélever dans l’environnement l’énergie et la matière nécessaires à son fonctionnement. Au bout d’un temps plus ou moins long, il cesserait de fonctionner en raison du principe d’entropie.

    Pourtant, ce n’est pas cette membrane qui différencie un être vivant d’un être inerte, mais bien son métabolisme. Or je ne retrouve pas cette notion de métabolisme dans l’article. C’est le métabolisme qui maintient l’être vivant en homéostasie. L’homéostasie est un état, tandis que le métabolisme est le processus dynamique.

    Par ailleurs, il faut préciser la notion d’équilibre dans l’homéostasie. Un trou noir est dans un équilibre parfait : rien de son environnement ne peut le modifier, et rien ne bouge non plus sous l’horizon des événements. Mais c’est un équilibre statique. Un ressort tend vers l’équilibre de façon dynamique, mais si vous le modifiez au-delà de ses limites il perd son élasticité. Un système en homéostasie peut survivre à des situations au-delà des limites qui lui permettent de maintenir son équilibre courant : il va s’adapter en modifiant son métabolisme pour trouver un nouvel équilibre.

    « La vie trouve toujours un chemin. »

    #4234

    Bonjour,

    Merci pour le feedback. Dans une prochaine lettre, je tenterai probablement d’approcher cet aspect (avec d’autres qui travaillent sur le sujet de la longévité). En effet, la membrane ne suffit pas pour différencier un être vivant d’un être inerte, il faut aussi qu’il y ait quelque chose qui « se passe », un métabolisme.

    Un des aspects fascinants de la vie, comme bien des domaines scientifiques en fait, ce sont les frontières de celle-ci, difficiles à définir. Où commence la vie.

    Didier

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Abonnez-vous à notre newsletter