Challenge « Je donne mon âge » 2019

Opération dons contre le vieillissement biologique

Publié le 1 octobre 2019, par

Comme chaque année en octobre, mois de la longévité qui fait suite à la journée internationale de la longévité (1er octobre), nous organisons une collecte de dons pour l’Institut Pasteur Lille. Cet institut a en effet la particularité d’être le seul en France à être orienté vieillissement biologique – qui est le grand défi sanitaire du XXIème siècle.

Précisons que les financements des différents instituts Pasteur en France sont indépendants les uns des autres (Paris reçoit plus souvent de l’argent).

Cette année, le challenge s’appelle « je donne mon âge ». Expression à double sens puisqu’elle invite :

  • à donner autant d’euros que d’années passées sur Terre ;
  • à révéler son âge, pour combattre l’âgisme (ensemble de discriminations liée à l’âge) qui mine nos sociétés et ralentit, selon nous, la prise en compte du vieillissement comme maladie dont nous pourrions et devrions guérir.

Comment participer ? C’est simple, en passant par le service sécurisé Alvarum, partenaire de l’Institut Pasteur Lille, et en partageant ensuite l’information et ce lien autour de vous. Plus nous serons nombreux-ses, plus nous serons pris-es au sérieux !

https://www.alvarum.com/jedonnemonage2019

Parisien, né l'année où Madonna sortait son premier disque. A adhéré à l'AFT en 2013. « Dans toutes les espèces animales et chez l’homme, la récompense ne s’obtient que par l’action. Le bonheur ne vous tombe qu’exceptionnellement tout préparé dans les bras. Il faut aller à sa rencontre, il faut être motivé à le découvrir, à tel point qu’il perd de son acuité s’il vous est donné sans être désiré. La pulsion primitive est indispensable, celle de la recherche du plaisir, de l’équilibre biologique » (Henri Laborit) Je me suis toujours intéressé aux questions scientifiques insolubles comme celle du temps, de la conscience ou de l’origine de l’univers. Certains professeurs d’architecture et d’urbanisme m’ont orienté vers la prospective et donné le goût de l’anticipation. Puisqu’un bâtiment, et a fortiori une ville, vont durer plusieurs siècles, peut-on raisonnablement tenter de deviner l’évolution de la société à très long terme ? Puis j’ai découvert que le mouvement technoprogressiste englobait plusieurs thèmes qui m’étaient chers : anti-âgisme, droit à la différence, transidentité…