Immortalité ?

Les transhumanistes souhaitent lutter contre le vieillissement afin de vivre beaucoup plus longtemps en bonne santé. Et si mourir devenait non plus une contrainte mais bien plutôt un choix ?

On entend souvent dire que les transhumanistes recherchent l’« immortalité ».

Cette formulation est inexacte, car l’immortalité est un concept qui renvoie à la métaphysique. Or, ici, le but est on ne peut plus concret : ralentir le vieillissement humain, et pourquoi pas, à terme, le stopper complètement, voire le rendre réversible. Nous préférons donc parler d’amortalité, ou d’allongement radical de la durée de vie en bonne santé.

Précisons d’emblée qu’il ne s’agit en aucun car de forcer les gens à vivre 100 ans de plus, voire sans limitation de durée. Simplement, mourir doit devenir un choix (une possibilité pour ceux qui le souhaitent), et non plus une contrainte. Une mort choisie et non une mort subie.

Certains considèrent leur vie comme pesante et ennuyeuse, et ne souhaitent pas spécialement la prolonger. D’autres, au contraire, n’auraient pas trop de 1 000 ans pour faire tout ce qu’ils désirent : tant de choses à découvrir, apprendre, expérimenter, créer… Les transhumanistes appartiennent à cette seconde catégorie.

De nombreux projets sont en cours pour étudier le vieillissement et les possibilités de le ralentir. On peut citer la filiale Calico de Google/Alphabet, ou la fondation SENS du gérontologue Aubrey de Grey. De façon plus neutre, de nombreux laboratoires s’intéressent à l’étude du vieillissement en tant que mécanisme biologique, pour en comprendre les tenants et aboutissants.

De plus, nous considérons qu’une « vie beaucoup plus longue en bonne santé » ne doit pas être un privilège réservé à une élite, et que cette possibilité doit être offerte au plus grand nombre (voir notre rubrique « Question sociale »).

Pour aller plus loin :

« Serait-il absurde, maintenant, de supposer que ce perfectionnement de l’espèce humaine doit être regardé comme susceptible d’un progrès indéfini, qu’il doit arriver un temps où la mort ne serait plus que l’effet, ou d’accidents extraordinaires, ou de la destruction de plus en plus lente des forces vitales, et qu’enfin la durée de l’intervalle moyen entre la naissance et cette destruction n’a elle-même aucun terme assignable ? Sans doute l’homme ne deviendra pas immortel ; mais la distance entre le moment où il commence à vivre et l’époque commune où naturellement, sans maladie, sans accident, il éprouve la difficulté d’être, ne peut-elle s’accroître sans cesse ? »

(Condorcet, Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain, pp. 217-218)

Image en bannière : « L’immortalité devançant le temps », au Grand Palais à Paris.

English version

Nos articles

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°180. Avril 2024. Organes sur puce.

L’organe sur puce (OOC) est une technologie qui implique la création de dispositifs de culture cellulaire microfluidiques.

TransVision 2024 : Afrolongevity and the future of health policy in Africa – Brenda Ramokopelwa

Comment s’organisent les efforts pour aller vers une longévité radicalement augmentée en Afrique ?

Conférence-débat #60 à Strasbourg — La croisade contre le vieillissement

Samedi 25 Mai 2024 – Bar La Perestroïka, 2 Rue Thiergarten 67000 STRASBOURG (Entrée libre)

Lettre mensuelle de Heales. N°179. Mars 2024. Questions relatives au partage des données de santé pour la longévité.

Nous disposons de dizaines d’années de données sur la santé de milliards de personnes.

Conférence-restaurant transhumaniste à Strasbourg — L’Intelligence Artificielle : Catalyseur d’une nouvelle ère de longévité ou risque existentiel ?

Vendredi 9 Février 2024 – Mandala Strasbourg, 14 Rue du Fauvourge de Saverne, 67000 STRASBOURG (Entrée libre mais inscription obligatoire)

Comment les longévistes pourraient-ils partager leurs données de santé et de recherche ?

Nous n’avons pas seulement besoin de données, nous avons d’abord besoin de mieux partager

Mind uploading mouches

L’art d’émuler les mouches

Mind uploading : une avancée remarquable relancera-t-elle l’intérêt du grand public ?

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°170. Juin 2023. Longévité, zones bleues et logements adaptés.

Si nous pouvions vivre dans un logement parfait pour tous dans un pays idéal, combien d’années d’espérance de vie (en bonne santé) gagnerions-nous ?

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°169. Mai 2023. La baisse de l’immunité chez les personnes âgées.

Sans système immunitaire, notre corps serait incroyablement fragile. Sa capacité à distinguer le « bon et le mauvais », l’ami et l’ennemi, est extraordinaire.

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°168. Mars et avril 2023. Organisations pour une longévité en bonne santé.

Qu’il s’agisse de petites entreprises en démarrage et d’ONG ou d’énormes organisations privées et publiques, le domaine des institutions de longévité est vaste et en constante évolution.

retraites ne nous retirons pas

Ne nous retirons pas !

Les systèmes de retraites sont un pis-aller pour un monde passéiste. Les transhumanistes proposent une tout autre perspective.

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°167. Février 2023. . Maladies neurodégénératives et vieillissement.

Parmi toutes les maladies liées à la vieillesse, la maladie d’Alzheimer est probablement la plus étudiée

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°166. Janvier 2023. Interventions anti-vieillissement sur les souris.

Le vieillissement est un processus complexe et multifactoriel. Il existe d’innombrables théories sur le pourquoi et le comment du vieillissement

Revue de l’actualité de la longévité. Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°165. Décembre 2022.

Depuis le RAADfest de l’année dernière, en octobre 2021, il y a eu plus d’initiatives et d’avancées dans les domaines du retardement et de l’inversion du vieillissement qu’au cours de n’importe quelle autre période de 12 mois.

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°164. Novembre 2022. Questions fréquemment posées à propos de longévité en bonne santé.

Les progrès médicaux, scientifiques et technologiques sont plus importants que jamais. Cependant, cela n’a pas été suffisant pour améliorer l’espérance de vie en bonne santé. En 2020 et 2021,

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°163. Octobre 2022. le vieillissement dans La Classification Internationale des Maladies (CIM).

La Classification Internationale des Maladies est importante car elle fournit un cadre commun pour l’enregistrement et le suivi des maladies de manière universelle

Heales Lettre mensuelle septembre 2022

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°162. Septembre 2022. Les jumeaux numériques pour la résilience et la longévité.

À ce jour, sauf lors de graves détériorations de l’état de santé, peu de citoyens sont suivis constamment pour leur santé.

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°161. Août 2022. Les effets du vieillissement sur le système osseux.

Les thérapies nouvelles visant une plus grande longévité du système osseux sont peu nombreuses. Des traitements médicaux existent néanmoins.

reprogrammation cellulaire guérir la vieillesse Jean-Marc Lemaitre

Reprogrammation cellulaire – PODCAST : Jean-Marc Lemaitre, AFT ‖ THE FLARES

Sur la reprogrammation cellulaire, avec Jean-Marc Lemaitre, directeur de recherche à l’Inserm, pour guérir le vieillissement.

nanomédecine et longévité

Lettre mensuelle de Heales. La mort de la mort. N°160. Juillet 2022. La nanomédecine et la longévité.

Bien que la nanomédecine en soit encore à son stade de base, certaines applications ont été réalisées dans la pratique médicale