Immortalité ?

Les transhumanistes souhaitent lutter contre le vieillissement afin de vivre beaucoup plus longtemps en bonne santé. Et si mourir devenait non plus une contrainte mais bien plutôt un choix ?

On entend souvent dire que les transhumanistes recherchent l’« immortalité ».

Cette formulation est inexacte, car l’immortalité est un concept qui renvoie à la métaphysique. Or, ici, le but est on ne peut plus concret : ralentir le vieillissement humain, et pourquoi pas, à terme, le stopper complètement, voire le rendre réversible. Nous préférons donc parler d’amortalité, ou d’allongement radical de la durée de vie en bonne santé.

Précisons d’emblée qu’il ne s’agit en aucun car de forcer les gens à vivre 100 ans de plus, voire sans limitation de durée. Simplement, mourir doit devenir un choix (une possibilité pour ceux qui le souhaitent), et non plus une contrainte. Une mort choisie et non une mort subie.

Certains considèrent leur vie comme pesante et ennuyeuse, et ne souhaitent pas spécialement la prolonger. D’autres, au contraire, n’auraient pas trop de 1 000 ans pour faire tout ce qu’ils désirent : tant de choses à découvrir, apprendre, expérimenter, créer… Les transhumanistes appartiennent à cette seconde catégorie.

De nombreux projets sont en cours pour étudier le vieillissement et les possibilités de le ralentir. On peut citer la filiale Calico de Google/Alphabet, ou la fondation SENS du gérontologue Aubrey de Grey. De façon plus neutre, de nombreux laboratoires s’intéressent à l’étude du vieillissement en tant que mécanisme biologique, pour en comprendre les tenants et aboutissants.

De plus, nous considérons qu’une « vie beaucoup plus longue en bonne santé » ne doit pas être un privilège réservé à une élite, et que cette possibilité doit être offerte au plus grand nombre (voir notre rubrique « Question sociale »).

Pour aller plus loin :

« Serait-il absurde, maintenant, de supposer que ce perfectionnement de l’espèce humaine doit être regardé comme susceptible d’un progrès indéfini, qu’il doit arriver un temps où la mort ne serait plus que l’effet, ou d’accidents extraordinaires, ou de la destruction de plus en plus lente des forces vitales, et qu’enfin la durée de l’intervalle moyen entre la naissance et cette destruction n’a elle-même aucun terme assignable ? Sans doute l’homme ne deviendra pas immortel ; mais la distance entre le moment où il commence à vivre et l’époque commune où naturellement, sans maladie, sans accident, il éprouve la difficulté d’être, ne peut-elle s’accroître sans cesse ? »

(Condorcet, Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain, pp. 217-218)

Image en bannière : « L’immortalité devançant le temps », au Grand Palais à Paris.

English version

Nos articles

La mort de la mort. Février 2021. Numéro 143.

Lettre mensuelle « La mort de la mort », par l’association HEALES. Longévité, amortalité, transhumanisme et technoprogressisme.

Transhumanisme vieillir rajeunir conférence HEALES Didier Coeurnelle

CONFÉRENCE-DÉBAT À PROPOS DE QUESTIONS DE LONGÉVITÉ

Longévité, amortalité et immortalité. Une conférence-débat organisée par Didier Coeurnelle et l’association HEALES. Inscrivez-vous ! C’est gratuit.

Transhumanisme café longévité immortalité

Et si on arrêtait de dormir ?

Dormir, c’est un repos nécessaire et parfois du plaisir. Mais c’est aussi une perte de temps… du temps qu’on pourrait économiser, mais comment ?

transhumanisme_immortalité_amortalité_mort_vie_amour

Liebestod – L’amour et la mort au temps de l’amortalité

Ne plus mourir (être amortel, immortel) implique-t-il nécessairement l’ennui, la monotonie, et la condamnation à perpétuité du « toujours les mêmes » ? Certainement pas ! Le transhumanisme peut nous inviter à rester curieux, aventureux et le cœur aimant ! « Only lovers left alive ».

Tout ce qui ne te tue pas te reforce-t-il? L’hormèse. Mort de la mort. Janvier 2021. Numéro 142.

L’hormèse est un principe biologique qui nous permet d’améliorer naturellement les fonctions de notre corps, sa résistance, son immunité…

Vieillissement, guérir le vieillissement, anti-âge, gérontologie, rejuvénation.

Devons-nous vieillir ?

Traduction d’un article paru dans The Guardian. Andrew Steele, un biologiste explique en quoi le vieillissement est une maladie et quand nous allons pouvoir la traiter.

Le mortalisme : d’où vient-il ?

Êtes-vous mortaliste ? Si oui, savez-vous pourquoi ?

En 2021, j’agis !

Trois bonnes résolutions h+ pour la nouvelle année

Les cosmétiques et la longévité. Mort de la mort. Décembre 2020. Numéro 141.

Cela a débuté il y a environ 12.000 ans lorsque les anciens Égyptiens ont découvert les capacités de guérison des huiles parfumées.

Podcast The Flares & AFT-Technoprog : « Éthique du longévitisme »

Avec The Flares, Virginie Stephenne interviewe Bernard Baertschi, philosophe suisse et bioéthicien

Partage de données de santé et longévité. Mort de la mort. Septembre 2020. Numéro 138.

Je fais un rêve qu’un jour les humains s’uniront et diront : Nous tenons cette vérité comme évidente que ce qui sert au droit à la santé est un bien commun. Je fais un rêve qu’un jour les données médicales, les données de recherche pour la santé et la longévité seront accessibles à tous et… [lire la suite]

Surpopulation et longévité. Mort de la mort. Août 2020. Numéro 137.

La bataille pour nourrir toute l’humanité est terminée. Dans les années 1970, des centaines de millions de personnes mourront de faim malgré les programmes de secours lancés aujourd’hui.

Sang et réjuvénation. Mort de la mort. Juillet 2020. Numéro 136.

Depuis des milliers d’années, le sang est un des éléments du corps avec la plus forte représentation symbolique, représentant notamment la vie, l’hérédité (liens du sang), la fidélité (échange de sang) et les mécanismes de réjuvénation.

Euthanasie : Vive la bonne mort !

Dans un temps où de nombreuses personnes décèdent dans des conditions désespérantes, il peut paraître déplacé de parler d’euthanasie. Pourtant, l’euthanasie n’est-elle pas transhumaniste en soi ?

Toutes les longévités ne progressent pas. Mort de la mort. Mai 2020. Numéro 134.

C’est l’une des choses les plus remarquables que, dans toutes les sciences biologiques, il n’y ait aucun indice quant à la nécessité de la mort (de vieillesse).

Appel à volontaires pour tester les vaccins (et autres thérapies) anti-CoVid19

L’AFT (Association Française Transhumaniste) Technoprog invite tous ceux qui le peuvent à se porter volontaire pour participer aux tests qui commencent maintenant en France

CoVid19 – Essais cliniques

Cette page a pour but de rassembler les informations disponibles concernant les essais cliniques, d’abord en France, afin de permettre à ceux qui, comme les membres et sympathisants de l’AFT, seraient volontaires pour participer aux essais cliniques qui devraient commencer à partir de l’automne 2020.

Longévité positive dans les récits. Mort de la mort. Avril 2020. Numéro 133.

Parmi les belles leçons de la lutte contre le Covid-19, il y a la mobilisation de milliards de citoyens de tous pays et de tous horizons pour protéger les personnes plus faibles et les plus âgés. Permettre aux femmes et aux hommes de vivre beaucoup plus longtemps et en santé parfaite, atteindre l’amortalité (immortalité biologique),… [lire la suite]

La vie humaine doit être la priorité numéro 1 !

Le technoprogressisme critique sévèrement les politiques de santé des années passées et propose des voies pour sortir de la crise du coronavirus.

Coronavirus et longévité. Mort de la mort. Mars 2020. Numéro 132.

En ces dernières heures de mars 2020, peut-être n’y a-t-il plus un seul être humain adulte en pleine possession de ses moyens qui ne soit au courant de l’extension de la maladie d’origine virale nommée Covid-19.  Quelles sont les similarités et les différences avec les mécanismes de la sénescence ? En quoi cette pandémie, à côté… [lire la suite]