Immortalité ?

Les transhumanistes souhaitent lutter contre le vieillissement afin de vivre beaucoup plus longtemps en bonne santé. Et si mourir devenait non plus une contrainte mais bien plutôt un choix ?

On entend souvent dire que les transhumanistes recherchent l’« immortalité ».

Cette formulation est inexacte, car l’immortalité est un concept qui renvoie à la métaphysique. Or, ici, le but est on ne peut plus concret : ralentir le vieillissement humain, et pourquoi pas, à terme, le stopper complètement, voire le rendre réversible. Nous préférons donc parler d’amortalité, ou d’allongement radical de la durée de vie en bonne santé.

Précisons d’emblée qu’il ne s’agit en aucun car de forcer les gens à vivre 100 ans de plus, voire sans limitation de durée. Simplement, mourir doit devenir un choix (une possibilité pour ceux qui le souhaitent), et non plus une contrainte. Une mort choisie et non une mort subie.

Certains considèrent leur vie comme pesante et ennuyeuse, et ne souhaitent pas spécialement la prolonger. D’autres, au contraire, n’auraient pas trop de 1 000 ans pour faire tout ce qu’ils désirent : tant de choses à découvrir, apprendre, expérimenter, créer… Les transhumanistes appartiennent à cette seconde catégorie.

De nombreux projets sont en cours pour étudier le vieillissement et les possibilités de le ralentir. On peut citer la filiale Calico de Google/Alphabet, ou la fondation SENS du gérontologue Aubrey de Grey. De façon plus neutre, de nombreux laboratoires s’intéressent à l’étude du vieillissement en tant que mécanisme biologique, pour en comprendre les tenants et aboutissants.

De plus, nous considérons qu’une « vie beaucoup plus longue en bonne santé » ne doit pas être un privilège réservé à une élite, et que cette possibilité doit être offerte au plus grand nombre (voir notre rubrique « Question sociale »).

Pour aller plus loin :

« Serait-il absurde, maintenant, de supposer que ce perfectionnement de l’espèce humaine doit être regardé comme susceptible d’un progrès indéfini, qu’il doit arriver un temps où la mort ne serait plus que l’effet, ou d’accidents extraordinaires, ou de la destruction de plus en plus lente des forces vitales, et qu’enfin la durée de l’intervalle moyen entre la naissance et cette destruction n’a elle-même aucun terme assignable ? Sans doute l’homme ne deviendra pas immortel ; mais la distance entre le moment où il commence à vivre et l’époque commune où naturellement, sans maladie, sans accident, il éprouve la difficulté d’être, ne peut-elle s’accroître sans cesse ? »

(Condorcet, Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain, pp. 217-218)

Image en bannière : « L’immortalité devançant le temps », au Grand Palais à Paris.

English version

Nos articles

Toutes les longévités ne progressent pas. Mort de la mort. Mai 2020. Numéro 134.

C’est l’une des choses les plus remarquables que, dans toutes les sciences biologiques, il n’y ait aucun indice quant à la nécessité de la mort (de vieillesse).

Appel à volontaires pour tester les vaccins (et autres thérapies) anti-CoVid19

L’AFT (Association Française Transhumaniste) Technoprog salue l’engagement de toutes les nations pour la vie, et tout spécialement celle des seniors,

CoVid19 – Essais cliniques

Cette page a pour but de rassembler les informations disponibles concernant les essais cliniques, d’abord en France, afin de permettre à ceux qui, comme les membres et sympathisants de l’AFT, seraient volontaires pour participer aux essais cliniques qui devraient commencer à partir de l’automne 2020.

Longévité positive dans les récits. Mort de la mort. Avril 2020. Numéro 133.

Parmi les belles leçons de la lutte contre le Covid-19, il y a la mobilisation de milliards de citoyens de tous pays et de tous horizons pour protéger les personnes plus faibles et les plus âgés. Permettre aux femmes et aux hommes de vivre beaucoup plus longtemps et en santé parfaite, atteindre l’amortalité (immortalité biologique),… [lire la suite]

La vie humaine doit être la priorité numéro 1 !

Le technoprogressisme critique sévèrement les politiques de santé des années passées et propose des voies pour sortir de la crise du coronavirus.

Coronavirus et longévité. Mort de la mort. Mars 2020. Numéro 132.

En ces dernières heures de mars 2020, peut-être n’y a-t-il plus un seul être humain adulte en pleine possession de ses moyens qui ne soit au courant de l’extension de la maladie d’origine virale nommée Covid-19.  Quelles sont les similarités et les différences avec les mécanismes de la sénescence ? En quoi cette pandémie, à côté… [lire la suite]

Jeunesse et longévité. Mort de la mort Février 2020. Numéro 131.

Je crois qu’en fait un homme passe sa vie à guérir de son enfance. (…) Il est dur de vieillir sans être adulte. Jacques Brel. Selon certains, la valeur de la vie viendrait de sa brièveté.

Comités d’éthique et longévité. Mort de la mort. Décembre 2019. Numéro 129.

Ma mère est morte d’un cancer du poumon apparemment parce qu’elle fumait. Ses risques ont quintuplé avec le tabagisme. C’est terrible ce quintuplement, bien sûr, ça va potentiellement conduire à la mort. Mais de 20 à 70 ans, vos chances d’avoir un cancer sont multipliées par mille et nous ne parlons pas du vieillissement. David Sinclair. Cracking… [lire la suite]

Produits et médicaments contre la sénescence. Mort de la mort. Numéro 128. Novembre 2019.

Laurent Simons, 9 ans : Mon but en tant que scientifique est de prolonger la vie. Mes grands-parents sont des patients cardiaques et je veux les aider. Et les faire vivre éternellement.

De quelques théories en lien avec la longévité généralement perçues comme non sérieuses. Octobre 2019. Numéro 127.

Cette lettre mensuelle est inhabituelle. Elle donne une introduction à des théories généralement non reconnues par la communauté scientifique. La majeure partie du texte est consacrée à la description de certaines de ces concepts. Les phrases en italique visent à donner le point de vue scientifique généralement admis.

L’AFT Technoprog et le sport au service de l’Institut Pasteur de Paris

L’AFT Technoprog et le sport au service de l’Institut Pasteur de Paris Grâce à l’application VivonsVélo , soutenu par AG2R , les cyclistes peuvent participer à une collecte de fonds pour l’Institut Pasteur de Paris. En effet, pour chaque kilomètre parcouru par les cyclistes bénévoles 10 centimes d’euro étaient reversés à l’Institut. Ce défi s’étalait… [lire la suite]

LE DENI DE LA MORT ?

Suite à une émission d’ARTE diffusée le 7 septembre 2019, Harold Knoll, fondateur de la start-up longévitiste DAYU, précise ses réponses au philosophe Raphaël Enthoven.

La metformine, peut-elle agir sur le vieillissement ?

La metformine est un médicament courant, bon marché, et dont certains chercheurs soupçonnent qu’il pourrait avoir un effet positif global sur le vieillissement. Plusieurs essais sont en cours …

Epigénétique et vieillissement. La mort de la mort. Juin 2019. Numéro 123.

Pendant longtemps, les biologistes disaient que notre corps était composé de milliards de cellules toutes différentes, mais toutes avec le même code génétique.

Découvrez la revue Brainstorm (par ThinkH+)

Brainstorm est la revue juridique de ThinkH+, think tank dédié aux problématiques juridiques, éthiques et régulatoires soulevées par le transhumanisme.

L’erreur de Tithon. La mort de la mort. Mai 2019. Numéro 122.

Pour les anciens grecs, Tithon est un prince, être humain d’une grande beauté, tellement beau qu’Éos, la déesse de l’aurore, l’enlève et engendre deux fils avec lui. Éos est une déesse, à la vie sans fin, alors que Tithon doit vieillir et mourir comme un humain. Souhaitant garder Tithon pour toujours, Éos demande à Zeus l’immortalité pour son… [lire la suite]

Premier mai technoprogressiste 2019

Depuis le 1er mai 2018, l’espérance de vie en bonne santé a augmenté de près d’un trimestre dans le monde. Entre 2000 et 2016, l’espérance de vie dans le monde a progressé de 5,5 ans selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Longévité et pollution atmosphérique. La mort de la mort. Avril 2019. N° 121.

Chaque jour, nous inspirons 14 kilos d’air. Cet air se compose notamment d’environ 21 % d’oxygène, cette substance qui nous est indispensable mais qui, durant la majeure partie de l’histoire de la vie, fut un poison violent.

L’Union européenne et la longévité. La mort de la mort. Mars 2019. N° 120.

Les recherches les plus affirmées dans le champ de la longévité se trouvent le plus souvent aux Etats-Unis. Et pourtant l’Europe est plus avancée pour la longévité.

Les télomères. La mort de la mort. Février 2019. N° 119.

Le télomère, c’est une partie « non codante » du chromosme, n’ayant pas d’utilité directe connue.