Question sociale

Le transhumanisme technoprogressiste souhaite améliorer la société dans son ensemble : accessibilité au plus grand nombre, redistribution des gains de productivité...

Le transhumanisme se compose de plusieurs courants. L’Association Française Transhumaniste « Technoprog » se réclame du courant technoprogressiste, théorisé par le bioéthicien James Hughes.

Le transhumanisme technoprogressiste porte une attention particulière à la question sociale. Le questionnement est le suivant : comment pouvons-nous utiliser ces technologies pour améliorer la société dans son ensemble ?

Un reproche souvent fait au transhumanisme est qu’il ne bénéficierait qu’à une élite, créant des inégalités majeures. Nous militons pour que les technologies du transhumanisme soient accessibles au plus grand nombre. Nous considérons par exemple que la lutte contre le vieillissement (voir la rubrique « Immortalité ? ») ne devrait pas être l’apanage de laboratoires privés, mais également un enjeu de recherche et de santé publique.

Une autre question prégnante est celle de l’automatisation croissante des emplois. L’automatisation est une chose positive, mais dans le paradigme économique actuel, elle prive certaines personnes d’emplois simples et les plonge dans la précarité. Ainsi, nous pouvons nous demander : comment redistribuer les bénéfices de l’automatisation ? Une solution parmi d’autres pourrait être la mise en place d’un revenu de base inconditionnel.

Citons également la question des droits d’auteur : dans un contexte transhumaniste, il serait problématique si les prothèses ou implants cérébraux dépendaient entièrement de sociétés privées. Il est donc essentiel d’étendre la notion d’« open source » (informatique, mais aussi biologique, nanotechnologique…) afin de rester maître des technologies que nous embrassons.

English version

Pour aller plus loin :

Nos articles

Si le vieillissement n’existait pas, faudrait-il l’inventer ?

Petite méthode pour se garder de l’arnaque des “avantages” du vieillissement

Transhumanisme déclaration viridienne écologie environnement développement durable

1er mai technoprogressiste. 2021.

Sociologiquement, économiquement, psychologiquement, le monde s’est adapté presque tout entier au distantiel. Pour le meilleur et pour le pire.

Aurélien Barrau biocenservateur critique du transhumanisme risque faux rayban

AURÉLIEN BARRAU FACE AU TRANSHUMANISME(S)

Analyse et critique du bioconservateur Aurélien Barrau. Pourquoi sa critique du transhumanisme est fausse ?

Transhumanisme écologie développement durable podcast The Flares

« Transhumanisme et écologie – avec Gabriel Dorthe » – Podcast The Flares & AFT-Technoprog

Quels sont les liens entre le transhumanisme, l’écologie et le développement durable ? Podcast en partenariat avec The Flares.

Transhumanisme déclaration viridienne écologie environnement développement durable

Conférence viridienne : Environnement durable et progrès technologiques

Exprimez votre avis sur l’environnement et la façon à le rendre durable via la technologie (mais pas que). Ensemble imaginons un monde meilleur.

Transhumanisme technoprogressisme question sociale risques

Technoprogressisme : quand le capitalisme et l’équilibre se réunissent.

Et si le capitalisme se fondait avec l’équi-libre ? Cet assemblage nous réserve-t-il un avenir de soumission, ou au contraire, nous promet-il l’espoir d’une fuite ?

transhumanisme_immortalité_amortalité_mort_vie_amour

Liebestod – L’amour et la mort au temps de l’amortalité

Ne plus mourir (être amortel, immortel) implique-t-il nécessairement l’ennui, la monotonie, et la condamnation à perpétuité du « toujours les mêmes » ? Certainement pas ! Le transhumanisme peut nous inviter à rester curieux, aventureux et le cœur aimant ! « Only lovers left alive ».

Transhumanisme technoprogressisme décroissance écologie progrès croissance durable

Technoprogressisme : faire mieux avec moins (ou autant). Quelques exemples d’application dans les champs sociaux et institutionnels.

Pour les transhumanistes, « un avenir technoprogressiste ne se conçoit, dans les décennies à venir, que dans un environnement indéfiniment durable. »

Transhumanisme, choix, politique, gauche; libérale

James Hughes : « La technopolitique ne se situe finalement pas au-delà du clivage gauche-droite »

Un article du directeur de l’IEET où il revient sur ses analyses socio-politiques d’il y a 15 ans.

Podcast The Flares & AFT-Technoprog : « Transhumanisme & Religions »

Avec The Flares, Marc Roux interviewe Raphaël Liogier, sociologue spécialiste des religions.

Viande artificielle : une révolution viridienne

Cette viande sera produite sans aucune souffrance animale.

Faut-il craindre des « post-humains » divergents ?

Transformer l’humain suscite des craintes, mais que pourrait-il se passer si l’humanité se séparait en plusieurs espèces ?

Podcast The Flares & AFT-Technoprog : « Les politiques et le transhumanisme »

Avec The Flares, Marc Roux interviewe Corinne Narassiguin, Secrétaire nationale et n°2 du Parti socialiste

Euthanasie : Vive la bonne mort !

Dans un temps où de nombreuses personnes décèdent dans des conditions désespérantes, il peut paraître déplacé de parler d’euthanasie. Pourtant, l’euthanasie n’est-elle pas transhumaniste en soi ?

transhumanisme et écologie

Manifeste viridien : Propositions technoprogressistes et écologistes

Un avenir technoprogressiste ne se conçoit, dans les décennies à venir, que dans un environnement indéfiniment durable. Le changement nécessaire, pour qu’il se fasse « vers le haut » nécessite des progrès technologiques et des modifications sociétales.

Notre société d’abondance pourrait améliorer le bien-être des citoyens et s’attaquer aux risques globaux plutôt que se complexifier

Synthèse Dans nos sociétés avec plus d’abondance que jamais auparavant, les individus développent la plus grande partie de leurs capacités et compétences dans des domaines qui ne servent presque à rien. Or, outre que le bien-être des citoyens pourrait considérablement être amélioré par la priorité donnée à des actions collectives utiles, il n’a jamais été… [lire la suite]

Le transhumanisme au service du développement durable

Ce texte est une contribution de l’AFT adressée à la Commission Française pour l’UNESCO dans le cadre de son projet « Penser le Transhumanisme (2018-2021) »*.

L’AFT Technoprog et le sport au service de l’Institut Pasteur de Paris

L’AFT Technoprog et le sport au service de l’Institut Pasteur de Paris Grâce à l’application VivonsVélo , soutenu par AG2R , les cyclistes peuvent participer à une collecte de fonds pour l’Institut Pasteur de Paris. En effet, pour chaque kilomètre parcouru par les cyclistes bénévoles 10 centimes d’euro étaient reversés à l’Institut. Ce défi s’étalait… [lire la suite]

Comparaison rapport Touraine/ volonté AFT/ projet de loi de bioéthique

En 2018 se sont tenus en France “les États généraux de la bioéthique”, débat national chargé de préparer la révision des lois de bioéthique prévue pour 2019. Le débat, organisé par le Comité consultatif national d’éthique a eu lieu à la fois en ligne et lors d’audition de spécialistes. Dans ce cadre, Marc Roux, président… [lire la suite]

Premier mai technoprogressiste 2019

Depuis le 1er mai 2018, l’espérance de vie en bonne santé a augmenté de près d’un trimestre dans le monde. Entre 2000 et 2016, l’espérance de vie dans le monde a progressé de 5,5 ans selon l’Organisation Mondiale de la Santé.