Conférence viridienne : Environnement durable et progrès technologiques

Exprimez votre avis sur l'environnement et la façon à le rendre durable via la technologie (mais pas que). Ensemble imaginons un monde meilleur.

Publié le 8 mars 2021, par

Exposés, débats, propositions

Date et lieu :


Vous pouvez vous inscrire ICI


But de la conférence :

  • Développer la réflexion h+ sur les questions environnementalistes
  • Approfondir la Déclaration viridienne
  • Après les sessions d’échanges, les participants seront invités à coécrire un ensemble de textes.

Programme

  • 17h00 – Introduction par les organisateurs (Florentin Bouchet, Marc Roux, Didier Coeurnelle),
  • 17h05 – Antoine Buéno (écrivain spécialiste de l’utopie)
  • 17h20 – Didier Coeurnelle : Biodiversité. Risques et espoirs.
  • 17h35 – Cyril Gazengel : Sécurité alimentaire, colonisation de l’espace et transhumanisme 
  • 17h50 – Célestin Piette; Energie renouvelables et énergie nucléaires: quelles parts respectives?
  • 18h05/18h15 Pause introduite par Gaëtan Selle de The Flares
  • 18h15 – Nathalie Rolland Introduction à l’agriculture cellulaire: faisabilité, impacts éthiques et environnementau
  • 18h30 – Gabriel Dorthe : Écologie des savoirs et transhumanisme militant 
  • 18h45 – Marc Roux : Contre la surconsommation : risques et espoirs de l’Amélioration mentale
  • 19h00 – Florentin Bouchet : Minimalisme politique et résilience démocratique
  • 19h15 – Emmanuel Perret : Peut-on être transhumaniste et technocritique ?
  • 19h30 –  Mathias Techer: The Venus Project (Société pour la promotion d’un système écologique et technologique)
  • 19h45 – Ateliers collaboratifs avec les participants pour notamment discuter d’améliorations possibles du Manifeste
  • 1. Social
  • 2. Préambule et Institutions
  • 3. Énergies
  • 4. Éco-systèmes & santé
  • Nombre d’ateliers pouvant être modifié. Voir Manifeste viridien AFT : paragraphes / ateliers.
  • 20h45 – Restitutions et fermeture

    Le programme peut être modifié

Résumé

Un avenir technoprogressiste ne se conçoit, dans les décennies à venir, que dans un environnement indéfiniment durable.  Le changement nécessaire, pour qu’il se fasse « vers le haut » nécessite des progrès technologiques et des modifications sociétales profondes. Pour cela, devenir plus humain en nous améliorant nous-mêmes est un atout.

Une option « viridienne » c’est-à-dire écologiste, technologique et non destructrice de l’humanité suppose des transitions radicales. 

Avec ce colloque, les organisateurs souhaitent mettre en question et développer la réflexion des transhumanistes sur les questions environnementales, et approfondir la Déclaration viridienne. Ils souhaitent également faire réfléchir à la manière dont les arguments ci-dessous peuvent être mis en débat dans la société:

Ces questions seront abordées par les conférenciers, mais aussi par tous les participants qui le souhaitent lors de trois ateliers en fin de conférence.

Un des objectifs de cette rencontres-débats est d’envisager un mouvement général insufflateur de recherche et d’innovations dans des matières précises :

  • Les énergies renouvelables, énergie nucléaire, réchauffement climatique…
  • Pollution, questions liées à la santé et à la longévité, biodiversité
  • Aspects sociaux, économiques et droits et libertés fondamentaux
  • Préparation et résilience des institutions publiques