Intérêt pour le transhumanisme en France : 14 fois plus qu'il y a 7 ans ?

En France, il y a 14 fois plus de recherches Google sur le mot "transhumanisme" qu'il y a 7 ans. Et il y en a juste 2 fois moins que pour la version anglaise du mot (contre 9 fois moins il y a 7 ans).

Publié le 12 octobre 2016, par

Il est difficile de mesurer précisément l’intérêt pour un sujet donné. A défaut, on peut regarder quelques indicateurs objectifs, qui valent ce qu’ils valent.

L’un d’eux est le nombre de recherches Google pour un terme précis, que l’on peut visualiser grâce à l’outil Google Trends.

Regardons donc l’évolution du nombre de recherches Google pour le mot « transhumanisme » en France. On obtient la courbe suivante :

frplot

(source)

Même s’il y a une nette augmentation, cette courbe reste difficile à lire, car il y a une forte variation d’un mois sur l’autre.

Afin d’y voir plus clair, faisons la somme des indices de recherche [1] par tranches de 12 mois (de novembre à octobre). On obtient alors l’évolution suivante sur les 7 dernières années :

incr

Le volume de recherches sur l’année écoulée est ainsi plus de 14 fois supérieur à celui d’il y a 7 ans.

Bon, soit. Mais on pourrait rétorquer : l’intérêt pour le transhumanisme en France, même s’il a énormément augmenté, reste négligeable par rapport à celui aux Etats-Unis. Après tout, « c’est là-bas que ça se passe », non ?
Or, c’est loin d’être le cas. Voici à présent l’évolution du volume de recherche comparé entre la version française (« transhumanisme » avec un « e », en bleu) et la version anglaise (« transhumanism » sans « e », en rouge) :

monde

(source)

Encore une fois, pour y voir plus clair, faisons la somme des indices de recherche [1] sur les 12 derniers mois. On trouve un indice cumulé de 423 en français contre 819 en anglais : le volume de recherche en français est juste deux fois moindre qu’en anglais ! Et cela, en sachant qu’il y a largement plus d’anglophones que de francophones dans le monde.

Pour comparaison, il y a 7 ans, c’était 60 versus 540 : l’écart est passé de « 9 fois moins » à « 2 fois moins » en l’espace de 7 ans !

On conclura ce qu’on veut de ces chiffres, mais on ne peut en tout cas plus dire que la sphère francophone ne s’intéresse pas au transhumanisme.

 

Notes

[1] Google Trends est un outil purement comparatif. Il ne permet pas de connaître le nombre de recherches pour un terme donné, simplement de visualiser l’évolution du nombre de recherches, ou de comparer plusieurs termes entre eux. Ainsi, à une date donnée, Google Trends fournit simplement un indice de recherche entre 0 et 100, qui n’a de valeur que relative.

Par exemple, si un terme X a un indice 20 en janvier puis 40 en février, cela signifie qu’il y a eu deux fois plus de recherches sur le terme X en février qu’en janvier. De même, si on compare deux termes X et Y sur une même courbe, et que leur indice est respectivement 20 et 40 pour un mois donné, cela signifie qu’il y a eu deux fois plus de recherche sur Y que sur X à ce mois-ci.