La mort de la mort. N°155. Février 2022. Données massives de santé et longévité. Les développements européens.

Les « Big Data » de santé sont partout 30 % de la masse totale des données disponibles dans le monde, paraît-il.

Publié le 28 février 2022, par

Les « Big Data » de santé sont partout 30 % de la masse totale des données disponibles dans le monde, paraît-il. Aujourd’hui, dans un pays comme la France, presque toutes les activités médicales sont à un moment enregistrées informatiquement. 

Une solution idéale de partage des données pour les recherches serait un système: 

– Ayant la confiance des citoyens
– Géré par une institution publique (ou une organisation sans but lucratif)
– Permettant par défaut (système opt-out) l’utilisation de toutes les données relatives à la santé (anonymisées ou pseudonymisées) 
– Pour la recherche scientifique (et non pour d’autres utilisations)
– Permettant à terme à chacun de vivre plus longtemps et en meilleure santé. 

L’Union européenne est actuellement le lieu le plus adéquat pour développer cela. 

Pour en savoir plus: https://heales.org/h…ents-europeens/