Les tests cliniques et la longévité. Mort de la mort. Novembre 2020. Numéro 140.

Il serait plus utile de trouver comment rendre définitivement notre génome à l’abri de tous les soucis plutôt que de rechercher des solutions palliatives! Certains spécialistes de l’éthique croient être seuls sur ce qu’ils pensent être la bonne voie du progrès ! La voie lente qui laissera derrière elle des milliards de morts.

Publié le 29 novembre 2020, par

Il serait plus utile de trouver comment rendre définitivement notre génome à l’abri de tous les soucis plutôt que de rechercher des solutions palliatives.

Certains spécialistes de l’éthique croient être seuls sur ce qu’ils pensent être la bonne voie du progrès ! La voie lente qui laissera derrière elle des milliards de morts faute de soins préventifs/curatifs que des modifications du génome auraient permis.

Cette vision m’exaspère, car les malades ont besoin de solutions concrètes et non de bobards moraux.

Arnaud D. Militant longévitiste, courriel privé en novembre 2020.

Le thème de la lettre du mois est : Les tests cliniques et la longévité. Une des voies afin d’accélérer la rechercher pour la longévité Pour lire le reste du texte: https://heales.org/healesfr/2020/11/26/la-mort-de-la-mort-n-140-les-tests-cliniques-et-la-longevite-novembre-2020/