Longévité et altruismes. Mort de la mort. Août 2021. Numéro 149.

L'importance de vouloir le bien des autres, pour les autres (et non pour une raison religieuse ou une obligation morale) est un concept qui a bien plus d'importance aujourd'hui qu'hier.

Publié le 31 août 2021, par

L’importance de vouloir le bien des autres, pour les autres (et non pour une raison religieuse ou une obligation morale) est un concept qui a bien plus d’importance aujourd’hui qu’hier. Le mot altruisme lui-même a moins de deux siècles.

L’altruisme ne désigne pas seulement la mobilisation consciente humaine pour autrui. En biologie, l’altruisme fait référence au comportement d’un individu qui augmente la valeur sélective d’un autre individu tout en diminuant ses propres capacités reproductives (fitness).

L’altruisme humain peut-être bon pour la santé, efficace, à long terme. Pourrions-nous parler d’altruisme pour cet autrui qui est soi-même à long terme?

Pour en savoir plus à propos d’altruisme en rapport avec la longévité: https://heales.org/healesfr/2021/08/30/la-mort-de-la-mort-n-149-aout-2021-longevite-et-altruismes/