Accueil > Immortalité ? > Longévité et pollution atmosphérique. La mort de la mort. Avril 2019. N° 121.

Longévité et pollution atmosphérique. La mort de la mort. Avril 2019. N° 121.

Chaque jour, nous inspirons 14 kilos d'air. Cet air se compose notamment d'environ 21 % d'oxygène, cette substance qui nous est indispensable mais qui, durant la majeure partie de l'histoire de la vie, fut un poison violent.

Publié le 29 avril 2019, par | Suivez-nous : facebook  

Chaque jour, nous inspirons en moyenne environ 12.000 litres d’air soit 14 kilos. L’air se compose essentiellement d’azote (diazote), d’un tout petit peu de dioxyde de carbone (0,03 %) et d’environ 21 % d’oxygène, cette substance qui nous est indispensable mais qui, durant la majeure partie de l’histoire de la vie, fut un poison violent.

Une molécule de dioxygène qui pénètre dans le système respiratoire suivra un parcours débutant dans la trachée et s’achevant dans le sang, en passant par les alvéoles pulmonaires, c’est-à-dire environ 300 millions de tous petits sacs poreux de 2 millimètres carrés.

Outre les gaz cités, lors de la respiration, nous avalons aussi, de manière involontaire quantité de substances, dont certaines sont nuisibles à notre organisme.

Pour lire le reste de la lettre mensuelle :


Pour être tenu au courant des nouveaux articles du site, abonnez-vous à notre page Facebook, notre compte Twitter et/ou notre Newsletter mensuelle. Adhérer ?


Abonnez-vous à notre newsletter