Quel corps artificiel préfèreriez-vous ?

Imaginez : votre cerveau et votre mémoire ont pu être “transférés” dans un corps artificiel, et vous avez le choix entre plusieurs modèles...

Publié le 22 août 2020, par

Nous sommes en 2048 : 32 ans ont passé depuis la victoire d’AlphaGo. Les Humains Artificiels remplacent petit à petit les Humains Biologiques, à un rythme qui s’accélère ; chacun cherche son corps. Uploadés et purs cyber-natifs cohabitent maintenant avec leurs “ancêtres”. Mais votre budget est limité : quel corps allez-vous choisir pour vous lancer dans la grande communauté cyborg ?

#15 – le robot bad boy

Peu pratique, rouillant facilement et inspirant globalement la crainte en reprenant les codes de la virilité exacerbée et de l’industrie lourde (matières dures au toucher, pouvant potentiellement faire mal), ce robot ne va guère plus loin que les arènes de combat ou les scènes de spectacle.

#14 – le robot tout terrain

Avec sa bouille un peu plus sympathique, ce type de modèle reste assez utilitaire et minimal, car lourdaud et peu adapté aux interactions avec les Bio. 

#13 – la version économique

De taille limitée (par souci écologique) et avec des senseurs réduits à leur plus simple expression, d’aspect général assez amusant, ce type de corps est populaire chez les amateurs de do it yourself et de Meccano. De grandes bibliothèques de pièces et d’extensions sensorielles permettent la naissance d’expérimentations intéressantes, copiées ensuite par les grands fabricants de corps (bodymakers)

#12 – le trip animaliste

Adaptés à des environnements qui intéressent peu les Humains Biologiques, les corps inspirés d’animaux (insectes, reptiles, poissons et oiseaux) ne concernent qu’une minorité de passionnés aux rites étranges.

#11 – le truc bizarre

Le début du passage massif aux corps artificiels a coïncidé avec une mode éphémère : ressembler le moins possible à un Humain. Ces otakus sont assez mal vus et se plaisent à reprendre les codes du cyberpunk, insistant toujours plus sur le manque de liberté des Bio. Provocateurs et enfreignant souvent la limite de vitesse, ils font l’objet d’interdictions dans plusieurs endroits du globe.

#10 – le soft robot

D’aspect doux, silencieux et minimalistes, ces corps affectionnent une certaine forme d’empathie avec les Bio, ce qui les rend assez populaires. Une infinité de variations existent entre ce petit insecte à pattes préhensiles et des corps plus grands et plus proches de ceux des humains biologiques.

#9 – les Toys avancés

Les corps-jouets ont la taille d’enfants, sont assez mobiles et souvent d’aspect ludique. Inspirés de la culture manga et des séries à succès, ils sont facilement customisables et disponibles en de nombreuses variations autour de formes reconnaissables, et font la fortune de bodymakers low cost qui inondent le marché de modes aussi régulières qu’éphémères. 

#8 – les Toys de base

Variations moins mobiles et beaucoup moins chères des Toys avancés, ils se contentent de mouvement stéréotypés et symboliques (à la manière des smileys) pour communiquer entre eux dans des arènes spécialement adaptées à leur motricité limitée. Ils peuvent toutefois souvent voler avec des combinaisons-drones adaptées, pour aller rapidement d’un endroit à l’autre. Pour eux, le monde est un salon de chat géant.

#7 – les robots mignons

4 Things You Can Do With Robi! - AspirantSG - Food, Travel ...

Aboutissement de recherches esthétiques menées dans les années 2010 et 2020, les robots mignons embrassent totalement la condition cyborg tout en restant en bons termes avec les Bio. Généralement petits et réceptacles de personnalités conformistes, ne voulant pas brusquer.

#6 – l’hyperréaliste Geminoid

Latest Geminoid Is Incredibly Realistic - IEEE Spectrum

Ce type de modèle, assez abouti après des années de recherches, et ayant réussi à surmonter la vallée de l’étrange, aurait dû constituer l’essentiel du marché. Pourtant, le succès de ces imitations quasi parfaite du corps d’homo sapiens sapiens est demeuré limité, faute à un “dégoût du Bio” et à un prix prohibitif.

#5 – le réaliste raté

Désastres esthétiques ambulants, ressemblant aux pires sex dolls des années 2020, les modèle de ce type se vautrent allègrement dans la vallée de l’étrange ; malgré leur dégringolade dans le classement, ils restent à la 5ème place. Les gens ont-ils le moindre sens esthétique ? 

#4 – le réaliste masqué

Ces premiers modèles ont été assez populaires car ils mêlaient un corps réaliste, parfaitement articulé, caché sous des habits élégants, à un casque personnalisable. Ce faisant, ils résolvent le problème du visage mal animé. Ils sont toutefois en perte de vitesse.

#3 – iBody

Lancés par Apple, épousant une esthétique futuriste et composés de matériaux souples et sensibles à la pointe de la technologie, les modèles Homme, Femme et Chat sont très populaires bien qu’affreusement chers et difficiles à réparer.

#2 – Toys souples

Chers mais très populaires, notamment chez les jeunes, ils ont un petit air froid et lisse assumé. Leurs traits tendent à s’éloigner de ceux des Bio tout en conservant un air de famille évident. De plus en plus customisables.

#1 – Aucun de tous ceux là

Vous avez une idée bien précise en tête, et elle ne correspond à aucun de ces corps de synthèse. Décrivez-nous ce corps idéal ! Ecrivez-nous sur notre fil Twitter ou Facebook.

Bien sûr, il est possible d’avoir plusieurs corps et d’en changer régulièrement. Alors, ce classement ne trahit que votre humeur du moment…

Parisien, né l'année où Madonna sortait son premier disque. A adhéré à l'AFT en 2013.