Accueil > transhumanisme > Vidéo de la conférence TechnoHangout : Antonio Casilli, « Le transhumanisme dans les secteurs de la santé »

Vidéo de la conférence TechnoHangout : Antonio Casilli, « Le transhumanisme dans les secteurs de la santé »

En France, comment les idées du transhumanisme sont-elles reçues par les laboratoires et les entreprises pharmaceutiques, chez les chercheurs du domaines médical, chez les praticiens de la santé, et enfin par les premiers patients auxquels ont propose des traitement qui relèvent des techniques nbic ?

Publié le 26 février 2014, par | Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

logo-H+D2

l’Association Française Transhumaniste : Technoprog! présente :

TechnoHangout

(« on air »)

Des conférences h+ francophones entièrement en ligne

Notre premier cycle de conférences entièrement en ligne est organisé à raison d’une par mois pendant 5 mois et aborde la question de la réception du transhumanisme par la société française.

Après une conférence d’introduction générale par Rémi Sussan (nov. 2013),  La première intervention dédiée à ce thème a été donnée par Marc Roux, président et co-fondateur de l’AFT:Technoprog (déc. 2013). La conférence suivante a été donnée par Manon Deboise qui nous a présenté son travail de recherche : « Le transhumanisme en France » (jan. 2014).

La suivante a eu lieu le dimanche 23 février 2014 sous la forme d’une « table ronde » autour d’Antonio Casilli (enseignant-chercheur en digital humanities à ParisTech, et chercheur en sociologie à l’EHESS)

« Réception du transhumanisme
dans les secteurs de la santé »

« En France, depuis une dizaine d’années, comment les idées du transhumanisme sont-elles reçues par les laboratoires et les entreprises pharmaceutiques, chez les chercheurs du domaines médical, chez les praticiens de la santé, et enfin par les premiers patients auxquels ont propose des traitement qui relèvent des techniques nbic ?
Pour en débattre, Didier Coeurnelle, David Latapie et Marc Roux, de Technoprog, ont reçu Antonio Casilli, maître de conférence en Digital Humanities à Telecom ParisTech (Institut Mines Telecom) et chercheur en sociologie au Centre Edgar-Morin (Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris). Il est l’auteur de Les liaisons numériques (Ed. du Seuil, 2010) et le co-auteur de Against the Hypothesis of the End of Privacy (Springer, 2014). Animateur du blog de recherche Bodyspacesociety et de la veille Twitter @bodyspacesoc, il est invité régulier sur Radio France Culture. »

La vidéo :

NB : Le 16 mars, nous clôturerons ce premier cycle par une présentation comparative de la situation en Italie. Giulio Prisco et Stefano Vaj, membres dirigeants de L’Association Italienne Transhumaniste (AIT) nous parlerons de la « réception du transhumanisme en Italie« .

Adhérer ?

Laisser un commentaire


Abonnez-vous à notre newsletter