Accueil > Immortalité ? > De l’influence d’un millième de la masse de notre corps sur le vieillissement. La mort de la mort. Août 2018. N° 113.

De l’influence d’un millième de la masse de notre corps sur le vieillissement. La mort de la mort. Août 2018. N° 113.

Chaque être humain est un univers en soi constitué de centaines de milliards de cellules mais aussi de bactéries. Chacune de ces entités est à son tour un ensemble de structures et de corpuscules que nous ne comprenons que partiellement. Nous en savons plus sur notre corps que jamais auparavant. En même temps, une immensité reste... [lire la suite]

Publié le 28 août 2018, par | Suivez-nous : facebook  

Chaque être humain est un univers en soi constitué de centaines de milliards de cellules mais aussi de bactéries. Chacune de ces entités est à son tour un ensemble de structures et de corpuscules que nous ne comprenons que partiellement.

Nous en savons plus sur notre corps que jamais auparavant. En même temps, une immensité reste à découvrir. Parmi les centaines d’organes que compte notre corps, certains de très petite taille sont indispensables à notre fonctionnement harmonieux. Cette lettre aborde le rôle lié à la longévité du thymus, de la thyroïde, de l’hypothalamus, de l’hypophyse et de l’hippocampe, cinq organes qui, ensemble, représentent environ un millième du poids d’une personne adulte ordinaire.

Pour lire le reste de la lettre mensuelle : https://heales.org/healesfr/2018/08/28/de-linfluence-de-deux-milliemes-de-la-masse-de-notre-corps-sur-le-vieillissement-la-mort-de-la-mort-aout-2018-n-113/


Pour être tenu au courant des nouveaux articles du site, abonnez-vous à notre page Facebook, notre compte Twitter et/ou notre Newsletter mensuelle. Adhérer ?


Abonnez-vous à notre newsletter