Longévité et statistiques. Mort de la mort. Janvier 2020. Numéro 130.

Il viendra un temps où notre espérance de vie moyenne atteindra 200 ans. Masayoshi Son, dirigeant de SoftBank. C’était à Londres en 1854. Les habitants de quartiers surpeuplés et misérables meurent par centaines du choléra. Nul ne sait encore que c’est un bacille qui tue, et parmi les scientifiques les plus compétents, beaucoup pensent que... [lire la suite]

Publié le 31 janvier 2020, par

Il viendra un temps où notre espérance de vie moyenne atteindra 200 ans. Masayoshi Son, dirigeant de SoftBank.

C’était à Londres en 1854. Les habitants de quartiers surpeuplés et misérables meurent par centaines du choléra. Nul ne sait encore que c’est un bacille qui tue, et parmi les scientifiques les plus compétents, beaucoup pensent que c’est l’air « pestilentiel » (étymologiquement « porteur de la peste ») qui porte ce qui déclenche la maladie.

John Snow, médecin, consulter les statistiques de la mortalité. Les décès se produisent surtout dans les maisons proches d’un certain puits. Il obtient la fermeture du puits et la mortalité tombe. C’est peut-être la première fois que les statistiques sauvaient, 150 ans avant le « big data ». 

Aujourd’hui des statistiques très nombreuses sont disponibles. Certaines données vous surprendront probablement, mais elles sont à interpréter avec prudence.

Pour lire le reste de la lettre : http://heales.org/healesfr/2020/01/30/statistiques-et-longevite-la-mort-de-la-mort-numero-130-janvier-2020/