Accueil > transhumanisme > Étude : Comment êtes-vous devenu transhumaniste ?

Étude : Comment êtes-vous devenu transhumaniste ?

Étude réalisée par un membre de l'association pour comprendre les raisons qui amènent au transhumanisme.

Publié le 18 août 2017, par | Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Une étude a été réalisée dans l’objectif d’identifier les facteurs favorables à l’adhésion au transhumanisme. Elle a été distribuée au sein de l’Association Française Transhumaniste Technoprog ainsi que sur des pages Facebook et Twitter du monde transhumaniste francophone.

Les résultats détaillés sont disponibles à la fin de l’article.

Synthèse de l’étude

Les adhésions françaises au transhumanisme se font chez des personnes plutôt jeunes, dont l’âge moyen d’adhésion est environ de 10 ans plus jeune que celui de la population. Chacune de ces personnes peut devenir transhumaniste pour une ou plusieurs raisons (le nombre de raisons diminuant avec l’âge), plus ou moins rationnelles (d’autant moins rationnelles que les personnes sont plus jeunes), et plus ou moins positives lorsqu’elles sont irrationnelles : passions, rêves et imagination d’un côté, peur et/ou douleur personnelle de l’autre. Ainsi peut-on distinguer :

  •  Les raisons rationnelles d’adhésion, basées sur des analyses scientifiques sur les potentiels technologiques de demain et/ou la nécessité pour l’humain d’évoluer afin de préserver son espèce et sa planète ;
  •  Les rêves d’utopies fantastiques et autres réalisations à la frontière des sciences et du possible ou, à contrario d’un point de vue émotionnel ;
  •  La peur de la mort ou la douleur liée à la disparition d’un proche.

Les résultats indiquent que :

  •  Le bloc de raisons le plus fréquent est celui lié à l’imagination développée par le bouillon de culture de science et de fiction qui imprègne notre pays ;
  •  A contrario, la peur et/ou le deuil (le second alimentant la première) constituent la motivation d’une minorité (non négligeable) d’adhésions au transhumanisme ;
  •  Au-delà de ces considérations plus ou moins attendues émerge un élément nouveau : la prédominance parmi les raisons évoquées de la conviction que le salut de l’humanité réside dans l’accélération de sa propre évolution. Ce point semble être un argument déterminant de la réussite de la promotion du transhumanisme.

Dans un monde qui fonctionne de plus en plus en réseau, l’homme, ses semblables et sa planète atteignent un paroxysme d’interdépendance qui les rend de plus en plus vulnérables. Il semblerait que la robustesse de ce système soit de plus en plus éprouvée par sa complexité croissante et la multiplicité conséquente des effets des aléas. Afin de faire face à ceux-ci sans faire barrière au progrès, nous avons le devoir de nous surpasser. C’est précisément ce que vise le transhumanisme, en promouvant l’augmentation des capacités physiques et intellectuelles de l’être humain par le biais de la technologie. C’est la composante légitime, car altruiste, de sa logique prosélyte et, si elle devient son pilier, ce mouvement pourrait bien grandir jusqu’à acquérir la capacité de mener à bien ces ambitions.

Méthodologie

Le questionnaire à choix multiples s’intitulait « Comment êtes-vous devenu transhumaniste ? ». Il comportait 3 questions relatives à l’adhésion au transhumanisme :

  •  Tranche d’âge lors de l’adhésion (une seule réponse possible) ?
  •  Raisons principales du déclic d’adhésion (possibilité de mettre plusieurs réponses) ?
  •  Connaissances ou non de transhumanistes préalablement à l’adhésion, si oui quelle était la nature du contact avec ces personnes ?

124 participants francophones, dont la majorité était probablement membres de l’Association Française Transhumaniste, y ont répondu. Chacun d’eux a répondu aux trois questions.

Les résultats détaillés de l’étude sont disponibles dans le document PDF suivant :

> Étude complète <

Adhérer ?


Abonnez-vous à notre newsletter