Association Française Transhumaniste

« Être humain, demain »
Nous prônons l'usage des sciences et des techniques afin d'améliorer les caractéristiques physiques et mentales humaines.

Abonnez-vous à notre newsletter

Liberté, égalité, longévité. La mort de la mort. Septembre 2016. N° 90.

Thème du mois: longévité et inégalités

questionnement transhumanisme by camynow

Le temps contracté. La mort de la mort. Août 2016. N° 89.

Nous savons que la perception du temps qui passe est un mécanisme complexe.

platane-monceau

Les arbres qui ne vieillissent pas – La mort de la mort #88, Juillet 2016

Thème du mois : Les arbres qui ne vieillissent pas.

not-today-death

Évolutions récentes des recherches de longévité – La mort de la mort #87, Juin 2016

Permettez-moi de vous parler de l’homme d’après-demain, dans le domaine de la santé. Probablement dans un futur pas très éloigné, la longévité humaine sera le double de ce qu’elle est aujourd’hui. Surtout, ce temps supplémentaire sera un temps de vie en bonne santé, sans handicap ni dépendance.

conference

Lettre d'information – Juin 2016

La percée médiatique du transhumanisme de France et de Navarre se poursuit.

De l'individu connecté au "grand tout". La mort de la mort #86.

Par-delà les perspectives à court et moyen terme généralement abordées dans cette lettre, il est intéressant de s’aventurer parfois vers un futur plus lointain, plus hypothétique. Le concept du transfert de la conscience

La mort de la mort #85 : données statistiques et longévité

En quoi serait-il immoral de souhaiter de telles améliorations pour soi et pour ses enfants à partir du moment où le consensus contre la vieillesse et la mort est à peu près aussi large et universel que le consensus contre les maladies ? Luc Ferry

Droit des citoyens aux expérimentations médicales pour la longévité – La mort de la mort #84, mars 2016

Thème du mois : Le droit des citoyens aux expérimentations médicales pour la longévité.

La mort de la mort #83 : 23 pistes pour vivre plus longtemps

Dans cette lettre, tout ce qui permet de vivre plus longtemps sera abordé, que nous puissions aujourd’hui influencer ou pas le facteur concerné. Par effet-miroir, cette lettre aurait pu également s’intituler, « Vingt-trois moyens pour mourir plus rapidement. »

La mort de la mort. Lettre de janvier 2016. Numéro 82.

Chaque nuit, sauf circonstances exceptionnelles, nous perdons conscience de nous-mêmes et les activités de notre cerveau deviennent presque indépendantes de l’environnement extérieur sauf si nos sens sont stimulés fortement. Le sommeil et la mort par vieillissement restent parmi les mécanismes les plus mystérieux du corps humain.

Longévité, IA, risques existentiels : dangers et opportunités (partie B)

Faire avancer la recherche en matière de longévité sera plus facile avec l’aide de l’intelligence artificielle. L’intelligence artificielle a sa part de risques, mais avoir pour but l’extension de la vie humaine la rendrait moins dangereuse

Longévité, IA, risques existentiels : dangers et opportunités (partie A)

Aujourd’hui, comme presque chaque jour depuis plus de cinquante ans, nous vivons le jour le plus heureux parce que partout dans le monde, notre espérance de vie, notre santé ainsi que notre confort matériel n’ont cessé d’augmenter. Mais c’est également le jour le plus dangereux car chaque jour, notre capacité à détruire ne fait qu’augmenter elle aussi.

La mort de la mort. Lettre de décembre 2015. Numéro 81.

Actuellement, nous dépensons 50 fois plus d’argent pour guérir les malades que nous n’en investissons dans la recherche qui nous empêchera de tomber malades. La médecine est devenue une vraie science depuis à peine 100 ans, et nous avons déjà pu vaincre certaines maladies et faire des progrès importants pour d’autres.

La mort de la mort. Lettre de novembre 2015. Numéro 80.

Je pense que l’important, c’est de vieillir jeune, pas de vivre vieux. (…). J’ai 79 ans. Je pratique des sports extrêmes. (…) Je compte bien continuer jusque 120 ans si possible. Je vais essayer de faire tout ce qu’il faut pour cela parce que je crois savoir le faire.

La mort de la mort. Lettre d'octobre 2015. Numéro 79.

N’entre pas apaisé dans cette bonne nuit. Mais rage, rage encore lorsque meurt la lumière. Dylan Thomas, 1952 (traduction).  Thème du mois: Courts métrages à l’occasion de la Journée internationale de la longévité Le 1er octobre a été décrété journée internationale des personnes âgées par l’Organisation des Nations Unies. Pour ceux qui souhaitent une progression… [lire la suite]

La mort de la mort. Lettre de septembre 2015. Numéro 78.

Notre espoir d’immortalité ne provient d’aucune religion, mais presque toutes les religions proviennent de cet espoir. Robert Green Ingersoll,  Views on Politics and Religion. Chicago Times, 1879 (traduction) Thème du mois: Vivre beaucoup plus longtemps, plus d’ennui ou moins de stress ? Parmi les paradoxes de la société contemporaine, il y a celui du temps disponible:… [lire la suite]

La mort de la mort. Lettre d’août 2015. Numéro 77.

Le plus important objectif stratégique de la science biomédicale est le développement de la recherche fondamentale et appliquée dans le domaine de la gérontologie. Sous la direction du ministère de la Santé, la recherche sur les bases moléculaires et biologiques du vieillissement et le développement de méthodes de longévité active a été coordonnée à travers… [lire la suite]

La "déclaration technoprogressiste"

En marge du colloque international TransVision 2014 (Paris, 20-22 nov.), s’est tenue une réunion rassemblant des représentants du technoprogressisme de plusieurs pays.

La mort de la mort. Lettre de juillet 2015. Numéro 76. 

Parmi les questions que se pose le fondateur du plus grand réseau social de l’histoire de l’humanité, il y avait « Comment guérir toutes les maladies ? » et « Qu’est-ce qui pourrait nous permettre de vivre toujours? »

La mort de la mort. Lettre de juin 2015. Numéro 75.

Rien n’a été découvert en biologie qui indique l’inéluctabilité de la mort. Cela suggère pour moi qu’elle n’est pas du tout inévitable et que c’est seulement une question de temps avant que les biologistes découvrent ce qu’est la cause du problème et que cette maladie universelle et terrible ou cette « temporarité » du corps humain sera guérie.