Homme augmenté

L'être humain peut « devenir plus humain » grâce à la technologie : vie plus longue, davantage d'intelligence et de créativité...

Le transhumanisme exprime l’idée que l’humain peut être « augmenté » par la technologie.

Cette idée est souvent déformée et mal comprise. Ainsi, de nombreuses personnes pensent que les transhumanistes souhaitent créer une sorte de « surhomme parfait » au regard fixe et au sourire figé.

Nous ne sommes pas en quête d’une « perfection » illusoire, ou d’un modèle unique d’« homme nouveau » imposé brutalement à tous. À l’inverse, nous pensons que l’être humain peut sans cesse « devenir plus » :

Nous considérons que l’humain n’est pas quelque chose de figé, et peut sans cesse évoluer. Jusqu’où ? Nul ne le sait précisément. Mais si nous considérons qu’il vaut mieux être un humain qu’un ver de terre, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

Nous sommes devenus « humains » au terme d’un long processus d’évolution naturelle. Nous pensons que cette évolution peut se poursuivre par la technologie (voir l’article : « Évolution naturelle ou évolution technologique ? »). Nous souhaitons développer ce qui fait la richesse et la diversité de l’être humain. Nous avons un gigantesque potentiel d’évolution : il serait dommage de ne pas l’utiliser !

English version

Pour aller plus loin :

Nos articles

Transhumanisme eugénisme transhumanism eugenics diagnostic préimplantatoire prénatal

Diagnostics préimplantatoire et prénatal – Etats Généraux de la Bioéthique

Peut-on décider que la vie humaine ne vaut la peine d’être vécue que si l’on est en bonne santé ?

Cellules souches embryon transhumanisme éthique bioéthique

Cellules souches et embryon – Etats Généraux de la Bioéthique

Voici notre contribution aux états généraux de la bioéthique sur le sujet de la recherche sur les cellules souches et l’embryon.

Transhumanisme commission européenne colloque Europe éthique amélioration humaine

CR du Colloque H+ Bruxelles (24/02/2009)

Compte-rendu du colloque sur le transhumanisme mandaté par l’UE. Par Marc Roux, président de l’association.

Biotechnologies biotech transhumanisme liberté droit

La liberté dans l’usage des biotechnologies

Lorsque le premier homme utilisa un bâton pointu pour tuer un animal afin de se nourrir, il commença à se libérer des contraintes biologiques et naturelles.

Pour une Déclaration Universelle des Droits du Transhumain

Pour une Déclaration Universelle des Droits du Transhumain, c.a.d. de l’Individu Conscient.

Transhumanisme nature ordre naturel éthique biotechnologies génétique PMA

Biotechnologies contre naturalisme moral

Biotechnologies contre naturalisme moral : limites du « bio-catastrophisme ». Différence entre un jugement moral et une réflexion éthique.