Immortalité ?

Les transhumanistes souhaitent lutter contre le vieillissement afin de vivre beaucoup plus longtemps en bonne santé. Et si mourir devenait non plus une contrainte mais bien plutôt un choix ?

On entend souvent dire que les transhumanistes recherchent l’« immortalité ».

Cette formulation est inexacte, car l’immortalité est un concept qui renvoie à la métaphysique. Or, ici, le but est on ne peut plus concret : ralentir le vieillissement humain, et pourquoi pas, à terme, le stopper complètement, voire le rendre réversible. Nous préférons donc parler d’amortalité, ou d’allongement radical de la durée de vie en bonne santé.

Précisons d’emblée qu’il ne s’agit en aucun car de forcer les gens à vivre 100 ans de plus, voire sans limitation de durée. Simplement, mourir doit devenir un choix (une possibilité pour ceux qui le souhaitent), et non plus une contrainte. Une mort choisie et non une mort subie.

Certains considèrent leur vie comme pesante et ennuyeuse, et ne souhaitent pas spécialement la prolonger. D’autres, au contraire, n’auraient pas trop de 1 000 ans pour faire tout ce qu’ils désirent : tant de choses à découvrir, apprendre, expérimenter, créer… Les transhumanistes appartiennent à cette seconde catégorie.

De nombreux projets sont en cours pour étudier le vieillissement et les possibilités de le ralentir. On peut citer la filiale Calico de Google/Alphabet, ou la fondation SENS du gérontologue Aubrey de Grey. De façon plus neutre, de nombreux laboratoires s’intéressent à l’étude du vieillissement en tant que mécanisme biologique, pour en comprendre les tenants et aboutissants.

De plus, nous considérons qu’une « vie beaucoup plus longue en bonne santé » ne doit pas être un privilège réservé à une élite, et que cette possibilité doit être offerte au plus grand nombre (voir notre rubrique « Question sociale »).

Pour aller plus loin :

« Serait-il absurde, maintenant, de supposer que ce perfectionnement de l’espèce humaine doit être regardé comme susceptible d’un progrès indéfini, qu’il doit arriver un temps où la mort ne serait plus que l’effet, ou d’accidents extraordinaires, ou de la destruction de plus en plus lente des forces vitales, et qu’enfin la durée de l’intervalle moyen entre la naissance et cette destruction n’a elle-même aucun terme assignable ? Sans doute l’homme ne deviendra pas immortel ; mais la distance entre le moment où il commence à vivre et l’époque commune où naturellement, sans maladie, sans accident, il éprouve la difficulté d’être, ne peut-elle s’accroître sans cesse ? »

(Condorcet, Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain, pp. 217-218)

Image en bannière : « L’immortalité devançant le temps », au Grand Palais à Paris.

English version

Nos articles

Vivre 300 ans en bonne santé : objectif fou… ou plausible ?

Vivre plusieurs siècles en bonne santé, objectif fou ? Dans cette vidéo, j’explique que, bien que ce soit un objectif très ambitieux, ça n’en reste pas moins une piste de recherche tout à fait sérieuse et prometteuse.

Le Mvet, un mythe africain transhumaniste ?

Le Mvet, légende africaine du quinzième siècle, raconte l’histoire de mortels recherchant l’immortalité (présentée comme une quête positive) en s’incorporant des organes métalliques.

Enregistrement de la conférence de Monsieur Phi et Science4All – « Faut-il rendre la mort facultative ? »

Enregistrement de la conférence de Monsieur Phi et Science4All – « Faut-il rendre la mort facultative ? »

[Vidéo] Immortalité & Surpopulation 2 : Continuer à avoir des enfants… ?

Complément de ma première vidéo sur la surpopulation, pour répondre à l’objection : « Et si les gens continuent d’avoir des enfants régulièrement pendant des siècles… ? »

Concours international : mini-film sur la longévité heureuse !

Concours international : réalisez un mini-film montrant les aspects positifs d’une vie beaucoup plus longue.

La courbe de Gompertz et le vieillissement. La mort de la mort. Juin 2018. N° 111.

William Makeham fut le premier à découvrir que, pour les personnes adultes, la probabilité de mourir de maladie doublait à intervalles réguliers. Le doublement de mortalité se produit environ tous les 8 ans. Autrement dit, une personne de 70 ans a environ deux fois plus de risque de décéder durant sa soixante-et-onzième année qu’une personne de… [lire la suite]

Retarder le vieillissement : le chemin de la stabilité protéique

La compréhension du vieillissement chez l’être humain est l’une des aventures scientifico-techniques les plus fascinantes de ce début de XXIème siècle. Voici un éclaircissement de la théorie de la fidélité traductionnelle comme cause du vieillissement.

Faut-il rendre la mort facultative ? Rencontre avec Monsieur Phi et Science4All, Paris, 30 juin 2018

Rencontre et débat avec les youtubeurs Monsieur Phi et Science4All, le samedi 30 juin 2018 à Paris. Thème : « Faut-il rendre la mort facultative ? »

Les effets collatéraux d’une vie en bonne santé beaucoup plus longue (La mort de la mort).

Quels sont les effets collatéraux d’une vie en bonne santé beaucoup plus longue? Beaucoup de citoyens, notamment des citoyens progressistes, ont exprimé des craintes souvent peu rationnelles.

Vieillesse : pourquoi l’Etat est en faute

La valeur de la vie humaine diminue-t-elle avec les années ?

Au-delà de 115 ans, votre ticket ne sera-t-il jamais plus valable ? La mort de la mort. Avril 2018. N° 109. 

  Pour les hommes de science, la mort n’est pas un destin inévitable, mais simplement un problème technique (…). Nos meilleurs esprits ne perdent pas leur temps à essayer de donner un sens à la mort (…). Nous sommes maintenant au point où nous pouvons être francs à ce sujet. Le projet de la révolution… [lire la suite]

Le transhumanisme est-il vieux comme le monde ?

Vouloir transgresser les limites de la biologie humaine, pour vivre beaucoup plus longtemps en bonne santé par exemple, n’est pas quelque chose de nouveau. En fait, ce désir est aussi ancien que l’humanité – un désir presque primordial, enfantin (sans connotation négative), viscéral, comme celui de voler.

L’intelligence artificielle pour la longévité. La mort de la mort. Mars 2018. N° 108.

La première personne qui atteindra l’âge de 200 ans est déjà née. Le futur est énorme.

[Vidéo] Transhumanisme : changeons nos mythes !

Dans cette vidéo, j’explique comment nos mythes nous conditionnent à avoir une opinion négative du transhumanisme.

[Vidéo] Pourquoi peut-on être favorable au transhumanisme ?

Dans cette vidéo, j’explique pourquoi on peut être favorable à l’augmentation de l’humain par la technologie.

[Vidéo] Table ronde « Demain, tous immortels ? », avec Marc Roux

Marc Roux, président de l’Association Française Transhumaniste, participait à une table ronde sur le transhumanisme à Nantes le 15 février 2018. Voici la vidéo.

source https://en.wikipedia.org/wiki/DNA#/media/File:A-DNA,_B-DNA_and_Z-DNA.png

Les gènes de la longévité. La mort de la mort. Février 2018. N° 107. 

Le vrai sujet, c’est la lutte contre la vieillesse et la mort (…)  augmenter vraiment la longévité humaine. (…) On a  augmenté l’espérance de vie notamment grâce aux antibiotiques, grâce à une hygiène bien meilleure, aux progrès de la médecine. En 1900, par exemple, l’espérance de vie des français était de 45 ans. Aujourd’hui, en… [lire la suite]

Révision de la loi de bioéthique : prises de position

En 2018, un grand débat national est organisé dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique. Afin de prendre part à ce débat, l’Association Française Transhumaniste prend position sur plusieurs sujets.

« Altered Carbon », une série qui n’aime pas l’immortalité

Dans la dernière série de Netflix, l’allongement de la durée de vie est présenté comme la principale source des maux de la société. Cette vision tient-elle la route ?

Temps de vie augmenté : de quoi parle-t-on ?

Allongement de la durée de vie, automatisation du travail : qu’entend-t-on précisément par là ?